Cuisine du capitaine (I)


Cliquez sur le plan d’aménagement de L’Aurore pour découvrir ses secrets.

 

 

La cuisine du capitaine est dédiée au service des membres de l’expédition scientifique. Au même niveau que la cuisine de l’équipage, dont la sépare une cloison, elle s’étend sur toute la largeur du bâtiment. Fonctionnelle malgré sa taille réduite, la pièce est équipée d’armoires, d’une table, d’une cheminée, de potagers ainsi que d’un four (noté K sur le plan) où l’on cuit quotidiennement du pain. Accolée à la cuisine du capitaine, une petite pièce (notée L sur le plan) sert de toilettes à l’état-major.

Extraits du Journal du voyage de M. le marquis de Courtanvaux sur la frégate « L’Aurore »… Paris, Imprimerie royale, 1768

[p. 58] « K, Four où l’on cuisoit du pain tous les jours. »

[p. 58] « I, Cuisine du Capitaine. »

[p. 58] « L, Bouteille [« WC »] pour l’État-major. »

[p. 127] « Comme il s’étoit dérangé quelque chose au four de la Frégate, on y avoit envoyé, aussitôt notre arrivée à Dunkerque, un ouvrier pour réparer le dommage ; à peine cet ouvrier fut-il à bord, qu’il se sentit incommodé, le mauvais temps survint : cet homme , après avoir resté quatre à cinq jours sans manger, sans dormir, sans remuer & par conséquent sans rien raccommoder, a voulu profiter de la première occasion qui s’est présentée de sortir de la Frégate, promettant avec les expressions les plus pathétiques, qu’il ne retourneroit de sa vie sur quelque Vaisseau que ce puisse être , dût-on lui faire sa fortune & lui donner même un royaume. »

histoire
 

Histoire

 

visiter
 

Visiter

 

reperes
 

Galerie

 

mecenat
 

Projet de restauration